Publié par Brand Wagenaar le mars 13, 2011

FloraHolland Trade Fair printemps 2011

Présentation printanière à FloraHolland Trade Fair (voir video)

FloraHolland présente juste avant la saison de printemps le salon « FloraHolland Trade Fair », bourse de transactions et de contact qui s’est tenu cette année du 9 au 11 mars à Naaldwijk dans le Westland.  L’édition printanière de cette manifestation internationale est largement visitée par tous les exportateurs négociants, les responsables d’achat d’enseignes, les détaillants indépendants, les acheteurs des grossistes et cash & carry, les producteurs commerçants.

L’offre, proposée par plus de 500 producteurs, et la demande se rencontre pendant trois jours durant sur une surface de 13 000 m2 bien agencée par segment de marché. Les professionnels qui font le déplacement peuvent en une seule fois faire l’inventaire des disponibilités en fleurs coupées, plantes d’intérieur et d’extérieur, introductions innovantes et concepts marketing actualisés. Les transactions pour livraison immédiate ou à terme, avec ou sans plus value, se font entre les acheteurs, les intermédiaires (différents services de FloraHolland, ou grossistes exportateurs) et les producteurs.

Les évolutions des acteurs, les nouveautés, les tendances, lire la suite

Thématique déclinée pour les différents circuits de distribution

Cette année l’organisme floraHolland met en avant, sur un espace dédié, son savoir faire d’accompagnement à la distribution en présentant l’offre disponible chez les producteurs en la « marquetant » par segments de distribution. Les segments retenus sont : les enseignes de jardinerie, les grossistes et cash & carry, les GSA, GSB et magasins discount.

Deux thèmes principaux sont déclinés de manière différente pour ces segments. Premier thème « Le monde de la Femme » (Woman’sWorld) : Pour le segment des jardineries, ce premier thème fait appel à la sensibilité tendance couleurs douces « Laura Ashley », l’élégance et le bon goût dans la mise en œuvre des présentoirs, mais aussi à l’émotion « nous aimons aider les autres » ex : sur chaque plante 0,10 ct sont réservé à une ONG chargé d’œuvrer pour qu’une population défavorisée ai accès à de l’eau pure. Pour le segment des  GSA, GSB et discount ce thème est présenté de manière plus simpliste « Le plaisir d’offrir ».

Le second thème « Le Monde de L’eau » (Water World) se traduit en jardinerie par « we relax », le temps de vivre, maison sur la plage, avec des exemples appropriés de mise en place. Pour les grossistes et Cash and Carry ce même thème tourne autour du « temps de vivre », avec suggestions de PLV, affiches et espaces de démonstration ingénieux et facile à installer pour donner des idées à leurs clients  fleuristes.

L’espace nouveauté (voir liste en annexe) est riche cette année de 21 nouveautés de fleurs coupées, 13 nouveautés de plantes d’intérieur, 8 nouveautés de plantes d’extérieur et 5 nouveaux concepts. Beaucoup de ces nouveautés ont déjà été remarquées au Salon IPM à Essen.

Regroupement des acteurs

La tendance au regroupement de producteurs sous une même bannière commerciale se confirme, exemple : le groupement de commercialisation DECORUM http://www.decorumcompany.com regroupe près de cinquante producteurs soit 10 % du nombre de participants au salon, le groupement de commercialisation WWW.FLORAPLANET.NL en regroupe presque autant, le groupement de pépinières VIA VENLO augmente le nombre de ses participants chaque année pour atteindre une surface cultivée de plus de 500 ha de pépinières. De plus petits groupements comme NORTH PLANTS http://www.northplants.nl/nl/, 11 producteurs, affichent leur unité régionale, des groupements de 5 à 6 jeunes producteurs comme PLANT MATCH http://www.plantmatch.nl voient le jour pour une mutualisation des moyens et une commercialisation ciblée. Bien que traitant de gré à gré avec les gros acheteurs, tous ces groupements travaillent sous la bannière générale FLORAHOLLAND, la raison en est simple, l’organisme assure la garantie de paiement sous 10 jours. Par ailleurs, moyennant un coût de prestation mutualisé, tous les producteurs ou groupement de producteurs font appel aux services recherche et marketing de l’organisme de tutelle.

Stratégie de l’organisme FloraHolland

La stratégie globale de FloraHolland s’oriente vers un travail collaboratif avec les grandes enseignes de fleuristes, de jardinerie, de GSA, de GSB, et de grossistes, via un nombre toujours plus restreint de gros négociants exportateurs. Le nombre d’acteurs diminue, le poids de chacun de ceux qui restent augmente. Les producteurs, qui sont membres et propriétaires de l’organisme ont un débouché assuré mais doivent supporter sur leurs marges ce système de plus en plus envahissant et de moins en moins contrôlable.

L’évolution de la part du chiffre d’affaires de FloraHolland passant par les transactions virtuelles augmente considérablement d’une année sur l’autre. Les producteurs et les acheteurs utilisent massivement FloraHolland E-Trade (transactions de fleurs coupées entièrement digitalisées).  http://www.florahollandetrade.nl/ – pagina=849

Les records sont pulvérisés, la part de chiffre d’affaires réalisé par ce média sur l’ensemble de l’année 2010 est déjà dépassée sur les deux premiers mois de l’année 2011. Le cap de 1 million d’euro de transactions en une semaine vient d’être dépassé. Le système correspondant pour les plantes en pot, PlantConnect.nl http://www.plantconnect.nl/  monte rapidement en puissance, 20.000 références de plantes en provenance de 2.300 producteurs sont en ligne. Cet outil est une source permanente d’information instantanée en ce qui concerne l’offre, avec une image à l’appui, les quantités disponibles, les quantités par unité logistique et les prix. Cette offre peut être reprise en ligne par les exportateurs abonnés et les clients de ces exportateurs qui peuvent intégrer les descriptifs, les photos dans leur propre offre en ligne.

Tendance évolutions produit :

Retour vers une recherche de qualité prémium pour se différencier, ex. fleurs coupées : les horticulteurs produisant sur le sol Hollandais travaillent de Grandes Roses de qualité prémium dans des coloris pastels variés avec un parfum séduisant, pour se différencier des roses rouge standard en provenance des pays en voie de développement. Exemple pépinière : Les pépiniéristes du sud de la Hollande présentent des produits de haute qualité, lauriers taillés à la main http://www.treetrunktopiary.be, bien remplis et plus résistant que les produits Italiens poussé rapidement. Exemple plantes à massif et bulbes : la recherche porte sur les méthodes culturales pour cultiver des produits dès le bouturage en contenant valeur ajoutée, beaucoup plus qualitatif que les produit conditionné juste avant vente. Pour la première année une surface dédiée appelée Prémium Square regroupe cette offre.

Les gammes présentées sur le salon sont vraiment orientée Indoor/Outdoor, tant pour les plantes en pot que pour la pépinière, cependant elles se différencient selon les principaux circuits de distribution visés, (voir § thématique FloraHolland) pratiquement tous les acteurs envisagent un marketing d’accompagnement, cette évolution n’est pas nouvelle, mais ce qui est nouveau, c’est l’ouverture à la co-création proposée aux clients final, ce qui implique une grande réactivité sur des quantités importantes.

Le nouveau métier de « Marketeur de plantes » s’industrialise, l’entreprise BREURE Plant Déco est maintenant capable de composer, dans un délai très serré, 150 000 sujets, composés à la demande du client, livré en une seule fois en plusieurs points de vente. (http://www.breureplantdeco.nl)

De formes rondes, érigée sur tige, pyramidale, petites ou grandes plantes sont présentées dans des contenant d’aspect naturel et de couleur neutre, osier tressé, bois peint en blanc, terre cuite. Les coloris sont, plus que par le passé dans des tons pastel, rehaussé de quelques couleurs très vives orange ou rouge. L’offre proposée pour Pâques joue surtout sur les petits sujets de couleur jaune avec beaucoup de coloris pastel.

Les pots plastiques sont habillés d’une jaquette illustrant le concept ou l’idée à véhiculer. Les leviers les plus utilisés sont l’émotion, l’exotisme, la fonction du végétal (purifier l’air, rendre ZEN), le marketing végétal s’aventure même du côté des fantasme, ex : impatiens Moulin Rouge.

Brand Wagenaar – Médioflor sarl – 11 mars 2011

Liste des nouveauté

Ecrire un commentaire

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.