Publié par Brand Wagenaar le août 28, 2017

Plantarium 2017 – 35ème édition – thème : Histoires

Des histoires de producteurs depuis 35 ans. Ce salon est né en 1982 de la réunion de quelques producteurs pépiniéristes de la région de Boskoop qui ont eu l’intuition de pouvoir cultiver en pot ou conteneurs des végétaux de pépinière d’ornement, sous les protestations de 80 % de leurs collègues qui jugeaient à l’époque la chose impossible et néfaste pour le commerce. L’avenir a contredit les cassandres et donné entièrement raison aux innovateurs de l’époque et le salon Plantarium, qui se tient à la fin du mois d’août a conquis depuis sa réputation internationale de premier salon de la pépinière d’ornement. (voir tendances ci-dessous)

Les modes et les tendances changent, les plantes d’ornement s’adaptent et pour partir à la conquête des marchés, les « histoires » accompagnent ces évolutions par un marketing qui suit les plantes jusque dans les rayons de vente au détail. Histoires des plantes, de leur origine, de leur parcours de culture, de leurs usages ou de leur adaptation aux nouvelles contraintes environnementales.

Les signes significatifs de l’évolution de ce salon en tant que média privilégiée par les professionnels, acheteurs ou vendeurs, se retrouve dans les allées et tout au long des manifestations planifiées par le comité d’organisation. De nombreuses mises en scène autour des producteurs mettent en avant les végétaux exposés : Les participants et les fournisseurs se sont associés pour réaliser six « Espaces d’inspiration » avec des thèmes évocateurs, comme : “Christmas”, “Roses”, “The Magical Expérience”, “Spécialités”, “Pleasure” et “Théâtre of Concepts”. Par ailleurs, les visiteurs pouvaient parcourir huit jardins d’inspiration crée en concertation avec des paysagistes. Les concepteurs de ces jardins ont imaginé, dans chacun d’eux, l’illustration par les plantes de l’histoire de personnes inspirantes, telles que Walt Disney, Mozart, Joop Zoetemelk (coureur cycliste), Salvador Dali, Don Quichotte, Nelson Mandela, Anne Frank et Annie M.G. Schmidt (auteur poète néerlandaise). Une navette au cœur de ce parcours, reliait les deux manifestations conjointes vers la bourse d’automne de GROEN-Direkt

Les animations pour les participants et visiteurs n’étaient pas en reste: Le mercredi, le midi et le soir, un événement de réseautage est organisé pour les invités et les participants de Plantarium et GROEN-Direkt.

C’est l’ Hydrangea macrophylla ‘Jong 01’ (Lady Mata Hari) qui est nommée meilleure Nouveauté Plantarium 2017. La plante a été présentée par De Jong B.V. de Boskoop.

« Dans le vaste assortiment d’Hydrangea macrophylla, il est difficile d’innover », mais d’après le jury. « Le caractère unique de cette plante réside dans les différentes étapes des fleurs individuelles ; des fleurs sombres et claires dans une seule sphère. De plus, les plantes sont robustes et compactes, elles ont des inflorescences fortes qui peuvent facilement être bleuies. La plante permet de multiples applications et offre une bonne présentation. »

Le jury de la presse internationale horticole a été unanime à propos du concept FleuraTerrazza : « C’est un concept nouveau et innovant pour les plantes grimpantes. Simple et facile à mettre en œuvre par le consommateur. » Pour la catégorie plante, c’est le Cercis canadensis « The Rising Sun » qui a également fait l’unanimité du jury de la presse. « The Rising Sun » est un cultivar innovant du genre Cercis. La belle feuille résiste bien au soleil et prend de jolies couleurs à l’automne. Selon le jury, c’est une plante qui apporte une belle touche verticale colorée dans les jardins ou sur les balcons»,

Le jeudi 24 août, six entreprises et cinq équipes d’étudiants se sont affrontées pour le challenge de la Meilleure Idée Plantarium 2017. Ils ont défendu leur innovation face à un jury professionnel. Dans la catégorie étudiants, Hortapp a été élue Meilleure Idée. Cette appli est destinée aux entreprises qui emploient un grand nombre d’étudiants ou d’intérimaires. Elle propose une façon moderne d’obtenir une idée des disponibilités et activités au sein de l’entreprise.

Pour la catégorie entreprises, c’est ConnectedGreen qui a été sélectionné comme étant une plateforme intelligente pour suivre et entretenir les projets d’espaces verts et de jardins. Elle fonctionne à l’aide de capteurs sans fils installés à des endroits stratégiques. Dans le Cloud, les données enregistrées sont croisées avec des données botaniques et météorologiques. Si une action est requise, l’appli la communique à l’utilisateur. (voir article BW sur le futur des objets connecté au jardin.)

Pour la partie technique, neuf fournisseurs présentent leurs derniers développements et innovations de matériel d’exploitation dans le Technopark. Plusieurs machines, véhicules et accessoires de manutention sont présentés et mis en démonstration. Sur l’ancien site de Floralis, le matériel exposé est mis en vente aux enchères en ligne par Troostwijk Auctions.

Evolution économique du secteur

 Malgré une décroissance continue du nombre d’entreprises de production et des surfaces cultivées (voir doc joint : dernières statistiques), on constate sur cette édition un nette reprise de l’activité économique dans le domaine de la pépinière d’ornement, le courant d’affaires est soutenu dans les allées du salon et les exposants sont réconfortés par une demande active. Beaucoup de producteurs prennent cette année les réservations des clients sur les cultures à venir, alors que l’an passé, ils étaient là pour vendre le disponible. Les prix se redressent légèrement.

Les tendances végétales montantes à surveiller pour la prochaine saison 

  • Pour Noël, les sapins cultivés et livré en pot sont très en vogue, dépense utile, environementalement appréciée. Les Echéverias customisables vendus avec couleurs et paillettes pour vos décorations de fêtes.
  • Les graminées de toutes formes et de toutes couleurs sont promues en bonne place pour les jardins, autour de la piscine, en terrasse, sur les balcons.
  • Les buis défendent bien leur position, concurrencé par les Ilex Granata qui peinent cependant à répondre à la demande.
  • La gamme des couvres sol s’étends largement par les conifères nains et autres plantes basses de toutes couleurs. Les réglementations d’interdiction d’usage des herbicides trouvent là une alternative intéressante en plus des qualités indéniablement décorative de ces végétaux.
  • En ce qui concerne les catégories de végétaux fleuris, les hydrangeas de toute tailles et de tous formats partent à la conquête de tous les espaces, pour les occuper du printemps à l’automne avec des variétés résistantes aux variations climatiques et aux parasites, les couleurs sont évolutives en fonction des saisons (médaille d’or plantarium 2017 : Hydrangea macrophylla ‘Jong 01’ (Lady Mata Hari), la famille des Hydrangea serrata offre même ses feuilles à la confection de tisanes reconstituantes.
  • Les clématites sont présentées comme solution d’aménagement et de décoration verticale des petits espaces (prix de la presse concept : concept FleuraTerrazza).
  • Les petits arbres fruitiers de terrasses et balcons gagnent en crédibilité.
  • En règle générale, le marketing qui accompagne les végétaux d’ornement met souvent en avant les fonctionnalité de ces végétaux, par exemple : bon pour les abeilles et les papillons, etc..

Brand Wagenaar

Ecrire un commentaire

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.