publié par Brand Wagenaar le 27 mars, 2019

Les Erables seront tendance cette année

Zoom sur l’érable du Japon

L’Acer figure en très bonne place en avril et mai dans les prévisions de ces principaux mois de vente, mais il se vend bien aussi le reste de l’année. Les quantités vendues ne semblent peut-être pas extraordinaires à première vue, mais c’est un produit néanmoins indispensable en jardinerie compte tenu de son prix moyen (et de sa marge) élevé(s).
Dans cet article, l’érable du japon (Acer palmatum et Acer japonicum) est mis en exergue, les autres variétés au sein du genre Acer concernant essentiellement des arbres d’alignement, des produits de niche ou des plantes de haie (Acer campestre).

Un arbuste avec peu de concurrents

La popularité de l’érable du Japon peut surprendre car sa floraison n’est pas spectaculaire, son feuillage est non persistant et il n’est pas comestible. Mais, nous vous mettons au défi de trouver un autre produit avec les mêmes caractéristiques qui se vend aussi bien.
Si vous posez la question à un propriétaire de jardin, son choix pour l’Acer est bien réfléchi. Si ce ne sont pas ses feuilles colorées, finement découpées et son port élégant, c’est son aspect exotique qui séduit. De plus, cet arbuste à l’apparence exclusive a parfaitement sa place au jardin, qu’il soit naturel ou de style moderne minimaliste. La diversité au sein de ce groupe de produits est un autre élément expliquant le succès que rencontre ce genre botanique.

 

publié par Brand Wagenaar le 6 mars, 2019

GAFA en tête en moins de 20 ans

Prenez une minute pour regarder l’évolution de la valorisation des 15 principales marques mondiales en moins de vingt ans. Le savoir faire de la gestion des datas, c’est la force de la prochaine décade.

Brand Wagenaar

publié par Brand Wagenaar le 8 février, 2019

Les effets des plantes sur les personnes dans l’environnement de travail.

La section recherche environnementale de l’université de Wageningen en Hollande a mené des recherches dans les entreprises sur les effets des plantes sur les personnes dans l’environnement de travail.

Les producteurs de végétaux sont conscients des avantages du vert, comme en témoigne le nombre de concepts apparus sur le marché au cours de ces dernières années. Maintenant, la pratique est fiable. Il semble que les architectes, les promoteurs immobiliers et les décideurs deviennent également plus conscients de l’importance du vert. La dernière conférence «Building Green, Smart and Healthy» a été prise d’assaut.

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 27 janvier, 2019

Visite du salon international horticole IPM à Essen

37ème édition salon IPM à Essen, Visite Brand Wagenaar.  Vidéo

Compte Rendu IPM Essen édition Janvier 2019

 Pour sa 37ème édition, IPM s’est tenu du 22 au 25 janvier à Essen en Allemagne, le salon comptait 1600 exposants venus de 50 pays, soit un peu plus que lors d » l’édition précédente. Le nombre de visiteurs est estimé à 54 000. Les exposants ont présenté leurs innovations dans les domaines de la technologie, des végétaux d’ornement fleurs et plantes, de la fleuristerie et de la distribution. Les deux thèmes de cette année étaient : Développement Durable et changement climatique.

Lire la suite …………..

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 11 décembre, 2018

Les bienfaits du végétal en ville

Micro-conférence animée par Brand Wagenaar qui se déclinera autour de trois grands axes :

– Les bienfaits pour l’Homme : santé, bien-être physique et psychologique, vecteur de lien social…

– Les bienfaits pour l’environnement en général et l’environnement urbain en particulier : le végétal facteur de bio diversité, de qualité de l’air, de régulation thermique, de gestion de l’écoulement des eaux, de la protection des sols…

– Les bienfaits pour l’économie : attractivité des territoires, valorisation du bâti, valorisation possible des déchets végétaux…

Vers les débuts d’une agriculture urbaine ?

#AllôCitoyen #Medioflor #VillaMedicis #TrouvilleSurMer

publié par Brand Wagenaar le 18 novembre, 2018

On arrive aux limites du libre échange pour les fleurs et plantes !

Les flux de production de fleurs et plantes à travers le monde sont en croissance continue d’une année sur l’autre. Oui des producteurs disparaissent, mais en raison des regroupements, les surfaces de production diminuent à peine et la productivité par Ha augmente. Pour écouler ces productions, il faut des marchés stables et c’est loin d’être le cas. « Oui, me direz vous, mais l’on est pas concerné, c’est loin de chez nous… ». Eh bien pas si loin que ça, autant on arrive aux limites d’un libre échange, autant les conséquences d’un changement important sur la planète horticole vont se faire sentir sur nos entreprises de production et nos points de vente. Petit tour d’horizons.

Pendant longtemps, l’idéal était de rendre le commerce de plus en plus facile pour le plus grand nombre de pays possible. Ce système commercial multilatéral, qui avait initialement pour nom le GATT (accord général sur les tarifs douaniers et le commerce), transformé depuis 1995 en Organisation mondiale du commerce, en tant que principal moteur, a commencé à montrer des failles. Certains pays n’en voient plus les avantages. Les États-Unis, par exemple, mais aussi les pays de l’UE sont également sous pression. Qu’est-ce que cela signifie pour le commerce international des fleurs et plantes ?

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 29 août, 2018

Rentrée des classes pour les plantes vertes

Des plantes vertes à l’école

Cinq écoles du Westland en Hollande, composées chacune de 19 classes, vont être agrémentées de plantes à partir du 27 août. Ce projet « Plantes en classe » est une initiative de Royal FloraHolland, Rabobank Westland et les communes du Westland.

Ce projet fait partie des programmes d’orientation « L’agenda vert » et « L’agenda Westland » qui ont ensemble l’ambition entre autres, avec la participation des fournisseurs de plantes, de rendre plus vert les locaux d’enseignement dans leur région.

Car, à l’évidence, l’impact est positif sur la concentration, la réussite scolaire et la santé des écoliers et des enseignants. Cette expérience servira d’exemple pour les autres lieux d’enseignement et les communes qui souhaitent améliorer l’environnement intérieur des locaux scolaires par une meilleure présence végétale.

publié par Brand Wagenaar le 25 août, 2018

PLANTARIUM et GROEN Direkt, les tendances plantes saison 18/19

Dans un nouveau bâtiment près de Boskoop en Hollande, du 22 au 24 Août, le salon Plantarium a ouvert conjointement avec la bourse d’automne de Groen Direkt la première manifestation de présentation de l’offre de végétaux d’ornement pour la rentrée 2018/2019 sous le thème : « Faisons ensemble un monde plus vert »

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 20 août, 2018

Risques sur les approvisionnements en végétaux de pépinières

La sécheresse au nord de l’Europe, compromet les approvisionnements d’automne en végétaux de pépinières

La sécheresse persistante va occasionner temporairement une pénurie de végétaux en provenance du nord de l’Europe. Elle provoque aussi l’inflation des prix, selon un responsable de l’Association des pépiniéristes Allemands (BdB).

D’après ces responsables allemands, de plus en plus d’informations arrivent en provenance des pépinières qui signalent des dommages dus à la sécheresse. Ces informations sur les pertes dues à la chaleur proviennent tant des cultures en pleine terre que des cultures en conteneurs.

Les entreprises de l’ouest, du nord et de l’est de l’Allemagne sont particulièrement confrontées à la sécheresse. Au total, selon le BdB, 20 000 ha ont été plus ou moins affectés.

Les circonstances exceptionnelles auront pour conséquence certaine une moindre disponibilité de plantes en quantité. Le président du BdB, Helmut Selders, s’attend à une hausse des prix. En outre, d’après lui, il existe d’autres facteurs qui font grimper le prix, tels que les coûts de l’énergie et de la main d’oeuvre d’arrosage occasionnée par les arrosages beaucoup plus fréquents.

Au Nord de l’Europe, pour la première fois cet été, il fait plus sec que durant l’année record de 1976. Le 25 juillet de cette année, le déficit de précipitation était de 257 mm, alors que mercredi, la pénurie était de 259 mm. La prévision de 15 jours du KNMI est de près de 295 mm.

2018 sera t’il plus sec que l’été 1976, cela dépend dépends beaucoup du déroulement météo en août. En 1976, ce mois d’août était aussi exceptionnellement sec. Les deux semaines à venir semblent également être chaudes et sèches, mais le reste du mois d’août reste encore incertain.

En Hollande, Interdiction d’irrigation et de pompage

Pendant ce temps, les inconvénients causés par la sécheresse continuent d’augmenter. Par exemple, des interdictions d’irrigation et de pompage ont été décidées dans diverses régions Néerlandaises. Par ailleurs, l’Office des eaux de Rijn en IJssel a imposé une interdiction totale du prélèvement des eaux de surface.

Cela signifie qu’aucune eau ne peut être pompée des ruisseaux, des rivières, des étangs et des fossés dans toute la zone de gestion du plan d’eau. Cette interdiction s’applique tant aux entreprises qu’aux particuliers, pour les grandes et petites quantités.

Brand Wagenaar

Sources d’informations : organisation des pépiniéristes Allemands – Vakblad Bloemisterij Hollande

publié par Brand Wagenaar le 19 juin, 2018

2018, Une bonne Fête des Mères ponctue un printemps pas facile

Chaque année, trois facteurs déterminants influencent fortement les résultats d’une saison de printemps ainsi que ceux de ses acteurs : la météo, le calendrier et ses conséquences logistiques, les modes et tendances.

Le printemps 2018 a été tardif, difficile pour les acteurs de la production et de la distribution, mais la Fête des Mères a bien relevé le niveau.

Voir en détail le déroulement de la saison ci-dessous

Crédit photo : OHF Lire la suite »