publié par Brand Wagenaar le 18 septembre, 2012

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, nouveaux métiers en horticulture

Notre environnement économique, social et environnemental a commencé à évoluer progressivement mais lentement dès les années 1980/90, et cette évolution s’est fortement accélérée dans les années 2000 entrainant de plus en plus rapidement des changements radicaux et irréversibles. La complexité et l’évolutivité croissante de ces environnements ont d’abord exigé un minimum en termes d’anticipation pour la gestion des entreprises de productions, de distribution et du paysage, mais aussi pour les acteurs des espaces verts et de l’urbanisme. A ce jour, le besoin d’anticipation dans le domaine de la gestion des ressources humaines et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenu une condition essentielle à la pérennité des entreprises, des organismes publique et organismes de soutient tourné vers les métiers du végétal.
Quatre grandes lignes de force influent sur cette obligation d’évolution des compétences et sur l’apparition de nouveaux métiers :

Lire la suite »