publié par Brand Wagenaar le 19 juillet, 2017

Anticipez pour surfer sur la vague Web 3

 

Dans les années de 90 à 2000 (web 1 recherche d’information), les entreprises de la filière se sont demandées si elles devaient oui ou non intégrer Internet dans leur stratégie, elles l’on fait, mais parfois à reculons. Entre 2005 et 2010, les mêmes entreprises se sont demandées si elles devaient ou non intégrer les réseaux sociaux (web2 réseaux sociaux) dans leur stratégie, certaines entreprises n’en sont pas encore vraiment convaincues. Et voilà qu’arrivent en tsunami le monde des objets connectés (web3 IoT ou Ido Internet des Objets).

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 28 décembre, 2012

Tendances pour le 1er semestre 2013

2013 approche, quelles sont les tendances qui vont influencer l’activité de notre filière horticole ?

Dans un contexte difficile, c’est l’année de la chance pour ceux qui vont voir les nombreuses opportunités qui vont se présenter, car tous les acteurs sont en recherche d’un nouveau positionnement. Bonne Année à tous

Ci-dessous, la synthèse de la lettre prospective Médioflor pour le 1er semestre 2013

lettre prospective 1er semestre 2013

Cliché 2012-12-28 11-55-11

publié par Brand Wagenaar le 9 octobre, 2012

Une action de rue pour la promotion des plantes

Lieke Van Lexmond ouvre à Amsterdam une boutique éphèmère pour la promotion des plantes, cette action organisée par le BBH permet aux consommateurs d’aller sur internet avant de rentrer dans la boutique pour faire un test qui leur dira quelles plantes leurs conviennent. Dans la boutique ils reçoivent cette plante avec un pot gravé à leur nom. A suivre….

publié par Brand Wagenaar le 10 juillet, 2012

Hydrangea : un marché dynamique et évolutif

Présentation au Symposium International de l’Hydrangea 2012

 

 

 

 

 

 

L’hydrangéa est apprécié depuis des millénaires comme plante de décoration, ces espèces font partie de la culture de tous les continents, à ce titre elles ont vocation à rester présente sur tous les marchés.

Au cours des deux dernières décennies du 20ème Siècle, une légère baisse de la demande s’est ressentie. Puis les innovations variétales ont réveillé l’intérêt des consommateurs. Les particularités des groupes d’hydrangea ont été promues par des opérations de marketing concertées entre les acteurs des principaux pays producteur et  la tendance s’est inversée permettant, dès la crise économique résorbée, de donner à ces plantes une place prédominante sur tous les marchés. D’autant que toutes les sélections d’hydrangea sont en phase avec les tendances montantes actuelles.

La séparation entre les usages des différentes espèces est de moins en moins facile à délimiter. Elles peuvent toutes prendre plusieurs formes, plusieurs couleurs, et peuvent répondre à des fonctions de plus en plus variées. Ce point fort de ce groupe de végétaux doit être communiqué par tous les acteurs en amont vers les utilisateurs que sont les consommateurs, les jardiniers et paysagistes et les services espaces verts.

 

Hydrangea symposium 2012

View more PowerPoint from Brand WAGENAAR
publié par Brand Wagenaar le 5 juin, 2012

Le « Vendredi des Pros » à Jardins Jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la deuxième année consécutive, le salon ‘Jardins, jardin’ a confié à Catherine Garnier et Jean René Debaisieux de l’Agence Canelle et à Brand Wagenaar de Médioflor, l’animation de la matinée « Le Vendredi des Pros » dont l’objectif est de favoriser les contacts et échanges entre les différents acteurs de la filière végétale.

Le thème central de cette matinée était « Le végétal et le développement durable », enrichi par deux tables rondes :

La première a favorisé les échanges enter acteurs de la production et de la distribution,  avec Patrick Ancelin et Jean Charles Rat de la coopérative de producteurs Fleuron d’Anjou, Dominique Douard Président de Val’hor, Marc Guegen et Patrick Abadie de l’enseigne Truffaut et David Lévêque du pôle végétal Jardiland.

La deuxième, orientée vers l’aménagement paysagé, a réuni Hélène Tamic de Kérisnel les Pépinières, Dominique Douard Président de Val’hor, Adélaïde Des Rotours de l’entreprise Quercus Paysage, Philipe Peiger de Nature en toit, et Nicolas Van Hanja, Président de Progazon.

Les débats ont permis de faire ressortir, malgré le ralentissement économique actuel, un optimisme et une vision positive de l’ensemble des participants sur le futur durable du végétal et sa nécessité économique.

Lien vers Jardins jardin

publié par Brand Wagenaar le 8 mai, 2012

Retrouver de la marge ? Oui, c’est possible !

Photo Floradania DK

L’horticulture Danoise retrouve de la marge

Pour l’année 2011, les résultats financiers de la filière horticole Danoise sont les meilleures des 25 dernières années. Ces informations sont communiquées le 17 Mars par la publication du rapport du bureau des experts comptables PK Révision de Odense (DK).

La moyenne des résultats des exploitations horticoles Danoise est la meilleure des 25 dernières années. Les exploitations ont affiché un résultat moyen de 606.000 couronnes danoises (€ 74.740) et 310.000 DKR après la prise de rémunération du dirigeant. En 2010 le résultat moyen ne dépassait pas 38.000 DKR. 67% de toutes les entreprises interrogées ont déclaré un bénéfice.

Les exploitations de plantes en pot, de loin les plus nombreuse de la filière ornementale danoise, déclarent une progression de bénéfice de 322.000 à 585.000 DKR. Les résultats des deux années précédentes étaient quasi nuls et en 2088, seulement 45 % des entreprises affichaient un bénéfice.

Optimisation des productions

Palle Knudsen, Expert comptable de PK Revision indique que les producteurs danois ont  réussis à maximiser et à optimiser le rendement des productions dans leurs serres et à anticiper, programmer les ventes, principalement à destination des grandes enseignes de vente au détail. Cela se traduit par une efficience dans l’organisation des productions et une diminution des risques potentiels. Le total des charges a pu être maîtrisé, malgré la forte augmentation des salaires, de 170 à 177 DKR  (€ 21,83) l’heure, le nombre d’heures passées en serre a diminué de 3,5%. Une autre explication de ces bons résultats tient à l’augmentation moyenne de 3% des prix de vente et une consommation énergétique en diminution. Par ailleurs, les amortissements sont également en diminution, mais malheureusement au détriment de l’investissement et de l’innovation.

Choix stratégiques concertés

Il faut également noter que les choix stratégiques qui ont été pris en commun par la production et le négoce portent leurs fruits :

* Abandon de la prospection directe sur les destinations éloignées (Angleterre, France, Italie) avec un relais vers ces marchés par les logisticiens Hollandais, Allemands, Belges.

* Concentration de l’activité sur les marchés de proximité : Scandinaves, ceux nord de l’Allemagne, FloraHolland, Landgard, grossistes Nord Européens.

* Choix d’une taille de contenant et de format petites plantes

* Actions marketing de filière bien orientée et performante (ex : Floradania)

Brand Wagenaar

Veille production horticole Européenne

 

Brand Wagenaar – Médioflor sarl 08/05/12

publié par Brand Wagenaar le 30 décembre, 2011

Prospective 2012, filière horticole

CHANGEMENTS

Ce qui a déjà changé :

  • Le climat météorologique
  • Les comportements financiers et économiques
  • L’ambiance sociale et societale
  • La communication inter individu et inter entreprise (TIC)

Ce qui va encore changer :

  • Notre culture de la consommation
  • Le passage de l’individualisme au communautaire consentis ou obligé
  • L’obligation d’assumer ses responsabilités au lieu de les reporter sur la société
  • Le changement d’équilibre entre offre et demande

Menaces et opportunités

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 6 octobre, 2011

Retour en force du jardin urbain

Photo Bacsac

Photo Bacsac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De vivrier rural, le jardin était devenu « jardin d’ornement » en s’installant dans les banlieues des grandes villes. Aujourd’hui il conquiert la « nouvelle ville » avec ses très petits espaces et ses terrasses des jeunes couples urbains éco responsables qui mixent déco, potager et fruitiers.

Le jardin urbain économique, écologique et social

Les différentes formes de jardins urbains

Un challenge pour les professionnels de la production et de la distribution

Le jardin urbain et l’engagement

Lire la suite »

publié par Brand Wagenaar le 4 août, 2011

Prospective horticole 2ème semestre 2011

17 tendances montantes vont influencer les comportements de tous les acteurs de la filière : consommateurs, distributeurs, grossistes, producteurs, multiplicateurs, obtenteurs. La lettre de prospective Médioflor analyse plus en détail les conséquences probables de ces tendances.

1. consommation évoluée

Généralisation de la consommation responsable, critique, opportuniste, informée, sélective.

2. Entre recherche de prix et recherche de sens

Cette dualité va faire évoluer les consommateurs entre la distribution généraliste et la distribution spécialisée avec un léger avantage pour cette dernière.

3. croissance limitée de la demande

Pour des raisons évidentes d’arbitrage budgétaires, l’augmentation de la demande sera limitée et raisonnée.

4. Vieillissement de la population et mixité

Les quinqua et + représentent une part de marché prépondérante mais vieillissante, nécessitant une implication particulière pour séduire les générations suivantes. L’augmentation proportionnelle des différences culturelles est également à prendre en compte.

5. Montée des risques

Qu’ils soient d’ordre climatique, sociaux ou sanitaires, la montée des risques et de leurs conséquences imprévisibles est un nouveau facteur à envisager.

6. Internalisation, mondialisation

La force économique croissante des pays émergents et la croissance molle en Europe ne seront pas sans conséquences sur nos marchés.

7. Mutualisation et professionnalisme

Les regroupements d’entreprises vont continuer pour trouver des économies d’échelles et pour pouvoir atteindre le professionnalisme requis.

8. Raréfaction des compétences

L’automatisation des process et la réduction des effectifs engendre une raréfaction des compétences.

9. Congestions logistiques

La concentration des périodes de ventes sur des délais très courts (8 semaines au printemps) va engendrer un manque de disponibilité logistique.

10. Nouvelles modalités de transport

Du fait de la congestion logistique attendue, de nouvelles alternatives et inter modalité de transport sont à l’étude.

11. Généralisation de la digitalisation des échanges

De l’émission de l’offre au règlement de la facture, la digitalisation et informatisation des données va se généraliser.

12. Développement de la mécanisation et de la robotisation

L’industrialisation de la production et de la mise en marché va favoriser le développement de nouveaux types de robotisation, au détriment d’une diversité de l’offre végétale.

13. Amélioration de la durée de vie et de la résistance végétale

Les recherches en cours par l’obtention et par la sélection améliorent progressivement la durée de vie et la résistance des végétaux aux maladies et aux contraintes climatiques.

14. Productions moins consommatrices d’énergie

Les chercheurs développent également de produits et des techniques moins gourmandes en énergies et en eau.

15. Recyclage et ré utilisation

Toute création de produit dés sa conception doit prendre en compte l’impact sur l’environnement et le recyclage en fin de vie.

16. Responsabilité sociale

L’ensemble des acteurs économiques vont avoir également à prendre en compte la responsabilité sociale de leurs stratégies.

17. Réchauffement climatique

Une réflexion est nécessaire sur les conséquences du choix des produits et des méthodes culturales

Certaines tendances vont s’atténuer,  d’autres se renforcer l’essentiel est de les comprendre et d’anticiper leurs conséquences. Les sources : articles, tableaux et références du deuxième trimestre 2011 ayant servi de support à cette synthèse sont disponibles sur demande.

Brand Wagenaar

publié par Brand Wagenaar le 25 mai, 2011

Invitation à participer à Jardins Jardin

FORUM : le vendredi des PRO (27/05/2011)

Jardins en ville : nouveaux marchés, nouvelles offres

Un marché des balcons et terrasses, autrement dit du jardin « hors sol » objet de nombreuses publications et études professionnelles. Une concrétisation encore peu visible : quel réel marché·? Quelles innovations dans les offres des entreprises de la filière de l’horticulture et du paysage ?

Producteurs, entrepreneurs du paysage et architectes paysagistes,  fournisseurs, distributeurs et prestataires de services, sont inviter à participer.

Pour détailler les opportunités du marché « jardin urbain » et développer les tendances et attentes du consommateur, pour amener les professionnels à apporter les meilleures réponses et développer leurs marchés.

Le vendredi 27 mai 2011

De 9h30 à 12h30

Jardins, Jardin aux Tuileries, Paris

Programme :

Introduction par Pierre DARMET, Jardins, Jardin

9h30 – 11h : Conférence du groupe Hortea, présentée par Catherine Garnier, et Jean Renè Debaisieux de l’Agence Canelle et par Brand Wagenaar de Médioflor :

Quel marché et quelles attentes du consommateur pour le jardin urbain·?

11h – 12h30 – Speed dating·: des professionnels de la filière (substrat, fournisseurs de contenants et mobiliers et producteurs de végétaux, etc.) présenteront chacun un produit ou une offre adaptée aux jardins de ville, en 5 minutes top chrono chacun. A l’issue de ce temps d’échange, le public pourra rencontrer Hortea et les fournisseurs pour engager plus avant des discussions.

Le Forum : le VENDREDI des PRO est accessible gratuitement sur inscription

(aux caisses : présentez votre formulaire d’inscription ou déposez votre carte professionnelle pour bénéficier de l’entrée gratuite à la manifestation et au Forum).