publié par Brand Wagenaar le 2 janvier, 2011

Prospective 2011

Brand Wagenaar

Les contraintes et la pression des marchés financiers vont obliger les politiques à prendre des décisions impopulaires d’assainissement des comptes publiques. La France, malgré l’approche d’échéances électorales importantes, ne pourra pas déroger à cette rigueur. Les augmentations prévisibles vont peser sur les comptes d’exploitation des entreprises, alors que l’ambiance déflationniste empêchera la revalorisation des prix.

Il reste cependant des opportunités, les consommateurs remplacent progressivement  le jardinage traditionnel par une approche davantage axée sur la santé, le bien-être et la détente. L’engouement pour les produits du jardin naturels, bio et comestibles se renforce.

La distribution verra plusieurs de ces tendances convergentes  préserver le marché du jardin, mais la concurrence féroce entre les différents acteurs ajoutée à la tendance économique globalement peu encourageante va avoir un effet néfaste sur les marges.

Pour l’avenir de la production, les solutions qui sont à mettre en œuvre en 2011, dépassent le seul cadre du regroupement entre producteurs d’une même région. Les associations transversales équilibrées et sincères entre distributeurs, producteurs et prestataires de service locaux ont de fortes chances de recevoir l’adhésion des consommateurs qui sera démultipliée par les NTIC.

Ces tendances fortes évoluent en permanence. Certaines vont s’atténuer,  d’autres se renforcer l’essentiel étant de les comprendre et d’anticiper leurs conséquences.

Brand Wagenaar

Lire la lettre de prospective : Prospective 2011 V2