Publié par Brand Wagenaar le juin 15, 2013

Flower Trials 2013 : Bonne fréquentation

788cc78c-2795-44e5-a460-5762a5b13377

Les principaux obtenteurs et multiplicateurs de plantes à massif et plantes vivaces ont tenu leurs portes ouvertes, entre le 11 et le 14 juin, sous la bannière des Flowertrials. Cette année, 41 entreprises réparties sur trois régions y ont participé, les visites de ces établissements se sont déroulées à travers les régions du Westland, d’Aalsmeer et de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Durant ces journées quelques milliers de visiteurs sont arrivés en Hollande et en Allemagne en provenance des quatre coins de l’Europe, un peu moins d’Allemands en Hollande que l’année précédente, mais plus de visiteurs Français. Les producteurs multiplicateurs des autres continents se sont également donnés rendez- vous au cours de ces Flowertrials. Nous avons croisé des Israéliens, des Russes, des Japonais, des Chinois et des Indiens, des Canadiens et des Américains, et même un Australien. La manifestation a atteint ses limites, car il n’est plus possible de faire des visites exhaustives dans le délai imparti.

Prudence pour les prises de commande,  investissements marketing généralisés,  confusion commerciale

Lisez la suite, pour plus de détails …..

La prudence était de mise

Pendant ces journées portes ouvertes, les commandes minimums indispensables ont été enregistrées pour la production du printemps 2014, mais les programmations de cultures étaient sous réserves. Les ventes de produit fini de cette année étant globalement déficitaires pour raisons météorologiques, beaucoup de producteurs sont restés prudents et ont commandé de plus petites quantités, d’après les multiplicateurs interrogés.

Investissements marketing généralisés

Peu de véritables nouveautés, beaucoup d’amélioration variétale, mais l’on constate surtout une imagination marketing, plus ou moins bonne, mais débordante et généralisée. Les investissements en recherche marketing sont probablement en train de dépasser les investissements en recherche et développement variétal. Ces recherches marketing s’orientent vers des concepts déclinables par tous les acteurs de la filière de l’obtention vers la consommation, en incluant les nouveaux principes et technologies de communication, avec utilisation des réseaux sociaux par exemple. Cette évolution a également pour objectif de lier plus étroitement, et de manière élective, des producteurs aux multiplicateurs et obtenteurs dans la recherche d’une meilleure répartition d’un intérêt commun. Peu d’obtenteurs sont encore mono produit. Le nombre de gammes augmente encore, mais la profondeur des gammes diminue. A quelques exceptions près comme les hortensias en pot, les cyclamens, les gerberas et les bégonias.

Confusion commerciale

Peu de nouvelles génétiques apparaissent, mais la confusion s’installe pour la commercialisation de celles qui existent déjà sur le marché, et qui sont d’ailleurs bien souvent très proches les unes des autres. Entre les obtenteurs qui commercialisent directement, mais également par multiplicateurs interposés, et aussi  par sociétés de commercialisation où agents commerciaux, il est bien difficile de savoir à quelle porte frapper pour avoir un dialogue direct avec l’obtenteur, et le respect de l’antériorité d’un contact client est devenu une notion très élastique. Par ailleurs, la valse des commerciaux entre les différentes structures ne facilite pas la clarté en ce domaine. Cette confusion croissante va probablement renforcer, dans un proche avenir les associations par affinités entre l’amont et l’aval, avec une concertation plus directe, entre les différents partenaires.

Les tendances d’obtention

Pour tous les segments de produits, et chez tous les obtenteurs de plantes en pot, plantes à massif, plantes vivaces, les principales directives données aux hybrideurs et sélectionneurs sont assez simples :

Effet décoratif et séduisant, longévité de l’aspect décoratif, rapidité de croissance, homogénéité de cultures entre les différents coloris d’une série, résistance aux maladie et au stress climatique. Les végétaux consommables, décoratifs et facilement cultivables sur un petit espace font une entrée remarquée dans pratiquement tous les catalogues. Le marché se resserre, mais l’offre de produit augmente et s’élargit. Il y a fort à parier que l’édition prochaine soit un peu plus restreinte en nombre de participants.

Brand Wagenaar

Prestations payantes :

35 € HT par obtenteur

Sur devis, accompagnement pour une recherche produit

Contact : medioflor@wanadoo.fr

Ecrire un commentaire

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.